Signature de l'Accord franco-italien pour un EsaBac technologique

publié le 9 mai 2016 à 01:02 par Secteur linguistique IF Italia   [ mis à jour : 9 mai 2016 à 01:55 ]
Vendredi 6 mai, à Florence, la ministre française de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud Belkacem, et la ministre italienne de l'Instruction, de l'Université et de la Recherche, Stefania Giannini, ont signé le protocole additionnel relatif à la « délivrance du double diplôme de l’Esame di Stato di istituto tecnico et du Baccalauréat technologique français » (voir les textes ci-dessous).

40 sections ESABAC technologiques ouvriront à la rentrée 2016 en Italie (entre 8 et 10 en France). Pour la mise en place, deux filières ont été retenues : 
- la série « Amministrazione, finanza e marketing » (en France, série STMG « Sciences et technologies du management et de la gestion et de la gestion ») 
- la série « Turismo » (en France, série STHR « Sciences et technologies de l’hôtellerie et de la restauration »). 

Si des accords de coopération de ce type existent dans d’autres pays européens (Allemagne et Espagne), ce nouveau dispositif de l’enseignement technologique est unique en son genre en Europe. 

La signature s'est déroulée dans le cadre de la Conférence sur l'Etat de l'Union européenne, dédiée cette année au rôle des femmes en Europe et dans le monde. A cette occasion les deux ministres ont rappelé leur engagement en faveur de la création d'une carte européenne de l'étudiant. 

Voir le site du MIUR http://hubmiur.pubblica.istruzione.it/…/ministe…/cs060516ter



L'EsaBac, un parcours d'excellence qui connait un réel succès en Italie

L’acronyme EsaBac désigne une certification qui permet aux élèves italiens et français d’obtenir, avec un seul examen, deux diplômes : l’Esame di Stato et le Baccalauréat français. 
L’EsaBac technologique (formation intégrée sur trois ans) permettra l’acquisition de compétences linguistiques et interculturelles de haut niveau dans un objectif de meilleure orientation des jeunes et de connaissances du monde du travail à l’international : un « plus » indéniable, en termes d’employabilité.

La France et l’Italie sont l’un pour l’autre des partenaires économiques majeurs, tant sur le plan commercial – la France est le 2ème client et le 2ème fournisseur de l'Italie– que sur le plan des investissements – la France est le premier investisseur en Italie, avec 1600 filiales de sociétés françaises employant 239 000 salariés, l’Italie en 2015 a été le deuxième investisseur européen en France, avec plus de 1800 entreprises italiennes employant plus de 100 000 salariés-.

La langue française, langue de communication internationale, est parlée par 274 millions de personnes sur les 5 continents. L'ESABAC technologique permet donc de donner une chance supplémentaire aux diplômés d'entrer rapidement sur le marché de l'emploi international mais aussi aux entreprises de bénéficier des talents de la génération bilingue.

Symbole de la coopération éducative franco-italienne, l’EsaBac général, une certification à double délivrance, permet aux élèves italiens et français d’obtenir à partir d’un seul examen deux diplômes : l’Esame di Stato italien et le Baccalauréat français. C’est un véritable tremplin pour les études en France et permet d’accéder aux 250 parcours de l’université franco-italienne.

Le nombre de lycées italiens préparant à cette double certification est en augmentation régulière depuis 5 ans et, à la rentrée 2015, l’ouverture de nouvelles sections EsaBac par le ministère italien de l’Instruction, de l’Université et de la Recherche a porté leur nombre à 360 (ils étaient environ 200 en 2012).

A l’horizon 2018, près de 30 000 élèves italiens suivront le programme EsaBac.

Ċ
Secteur linguistique IF Italia,
9 mai 2016 à 01:57
Ċ
Secteur linguistique IF Italia,
9 mai 2016 à 01:57
Comments